Retrouvez toutes nos revues de presses thématiques sur cette page ici listées, ou en faisant défiler cette page :


Revue de presse – Guerre et santé mondiale (Mars 2022)

Retrouvez notre revue de presse sur le lien scoop-it : https://www.scoop.it/topic/sante-mondiale (elle occupe deux pages du lien scoop-it !).

Bonjour à toutes et à tous,
Nous avons le plaisir de partager avec vous notre dernière revue de presse sur la santé mondiale, accessible comme toujours directement sur le lien scoop-it (plus d’une trentaine d’articles ont été sélectionnés ce mois).  

En lien avec la crise ukrainienne, nous avons décidé de consacrer notre revue de presse mensuelle au thème « Guerre et santé mondiale » : De quelle manière la guerre et les conflits impactent-ils l’état de santé des populations ? Quels sont les déterminants de la santé les plus sensibles aux situations de conflit ? De quelle manière les crises sanitaires liées aux guerres se diffusent-elles au-delà des frontières des pays en guerre ? 

Nous avons d’abord sélectionné pour vous une série d’articles ayant une portée générale, qui reviennent à la fois sur l’impact global des conflits sur les populations (blessés, réfugiés, déplacés), sur les spécificités des interventions sanitaires humanitaires en contexte de guerre, ou encore sur les risques courus par les personnels de santé dans les contextes conflictuels. 

L’impact sanitaire de la guerre en Ukraine est évidemment au cœur de cette revue de presse : dégradations des conditions de vie, conséquences en termes de santé publique, traumatismes, risque d’interruption du traitement de certaines maladies comme la tuberculose, le VIH ou la Covid-19, aggravation des problèmes liés à la santé sexuelle , etc. 

Si la santé des populations ukrainiennes elles-mêmes est un objet d’inquiétudes très fortes, la crise risque d’avoir des répercussions sanitaires importantes bien au-delà des frontières de l’Ukraine, sur les différents pays frontaliers, comme la Hongrie, par exemple, sur l’ensemble de la région mais aussi, potentiellement, à l’échelle de la planète, si l’on considère les effets des sanctions économiques sur la santé des populations, les risques d’insécurité alimentaire, la menace d’utilisation des armes biologiques ou encore la possibilité d’accidents nucléaires. Pour certains, la guerre en Ukraine et les sanctions russes sur le gaz pourraient même avoir un impact sur l’atteinte des objectifs mondiaux en matière de lutte contre le réchauffement climatique.

Cette revue de presse consacrée aux liens entre la santé et les situations de guerre est aussi l’occasion de revenir sur d’autres crises sanitaires liées à des contextes de crise, comme la République démocratique du Congo, le Liban, l’Irak, la Syrie ou encore le Yemen.  

Plusieurs articles portent enfin sur des thèmes plus précis en lien avec les conflits : la santé des réfugiés et déplacés, la résurgence des épidémies post-conflits, les effets des conflits armés sur la santé de certaines populations spécifiques comme les femmes et les enfants, les droits humains, ou encore les effets de la guerre sur la santé mentale (ici et ici). 
Bien d’autres sujets pourraient être abordés, notamment les effets de la guerre sur les négociations internationales, ou encore l’instrumentalisation des enjeux de santé à des fins diplomatiques ou géopolitiques dans les contextes conflictuels. On peut imaginer que la guerre en Ukraine aura des répercussions importantes sur la gouvernance mondiale de la santé et qu’elle polarisera durablement les discussions de la communauté internationale, à l’heure où nous avons tant besoin d’une vision commune et d’une approche coordonnée de la santé à l’échelle du monde. 

Bonne lecture à vous, 

Téléchargez notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Guerre et santé mondiale

Revue de presse – Ressources humaines en santé (Mars 2022)

Retrouvez notre revue de presse sur le lien scoop-it : https://www.scoop.it/topic/sante-mondiale (elle occupe deux pages du lien scoop-it !).

Cette revue de presse sera consacrée ce mois-ci aux ressources humaines en santé.

Si nous avons choisi cette thématique pour la revue de presse, c’est parce que nous la considérons comme centrale. Nous avons d’ailleurs choisi d’en faire un thème de réflexion prioritaire pour le think tank en 2022. En attendant de partager avec vous nos résultats et réflexions, lors d’un atelier qui devrait avoir lieu à l’automne prochain, en partenariat avec l’AFD, nous espérons que cette revue de presse contribuera à alimenter la réflexion sur ces enjeux importants.

Comme toujours, nos revues de presse regroupent des liens vers les documents de référence, comme par exemple la stratégie mondiale à l’horizon 2030, des liens vers des rapports ou documents de travail de la « littérature grise » qui nous ont semblé éclairants ou encore des articles scientifiques. 

Une fois n’est pas coutume, nous avons pris le parti de porter en priorité le regard sur les pays de l’OCDE, avec quelques articles plus spécifiques sur la France (comme cette analyse prospective sur les métiers et les qualifications), et bien sûr quelques articles sur l’Afrique francophone. Si besoin était, la crise Covid a largement révélé l’importance de ces questions. 

Nous avons d’abord rassemblé pour vous une série de documents, institutionnels et scientifiques, permettant de mieux comprendre les enjeux globaux. Ces documents pointent de nombreux déséquilibres, notamment géographiques, au sein des pays bien sûr, mais également au niveau international, créant un véritable déséquilibre entre l’offre et la demande en santé à l’échelle planétaire. Rappelons que l’Afrique subsaharienne concentre le quart du fardeau des maladies alors qu’elle ne représente que 3% des professionnels de santé du monde. Au-delà des questions migratoires (que l’on peut appréhender à l’échelle mondiale, européenne ou même à l’échelle d’un département français), plusieurs points d’attention ressortent de ces documents, notamment la nécessité de faire évoluer les métiers de la santé pour répondre à de nouveaux besoins, comme le vieillissement de certaines populations, ou les questions de genre

Bien sûr, des politiques peuvent être mises en place tenter de corriger ces inégalités, portant à la fois sur les conditions de recrutement, sur la formation sur la fidélisation ou sur la répartition de ces personnels de santé. Vous trouverez ici des exemples de politiques mises en place pour répondre aux besoins, dans les pays à revenu limité, comme dans les pays à revenu élevé

La communauté internationale se saisit de ces questions depuis quelques années, organisant des évènements comme le premier forum mondial consacré à ces questions en 2008, à Kampala ou la Commission de haut niveau sur l’emploi en santé et la croissance économique en 2016, mettant en place des plateformes comme l’Alliance mondiale pour le personnel de santé, des programmes communs (Working for health) et diffusant un manuel de suivi et d’évaluation, et des lignes directrices pour fidéliser le personnel en zone décentralisées. Un code de bonne pratique pour le recrutement international des personnels de santé a même été mis en place en 2010, mais ses résultats sont mitigés

La route est encore longue.  

Téléchargez notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Politiques publiques dédiées aux ressources humaines en santé


Revue de presse – Santé numérique (Décembre 2021)

Retrouvez notre revue de presse sur le lien scoop-it : https://www.scoop.it/topic/sante-mondiale (elle occupe deux pages du lien scoop-it !).

Cette revue de presse sera consacrée ce mois aux enjeux de santé numérique.
 
Si nous avons choisi de consacrer du temps à ces questions, dont nous ne sommes pas, disons-le clairement, des spécialistes, c’est en raison de leur importance croissante : la crise les a à la fois révélées et amplifiées. Si l’utilisation des technologies numériques s’est en quelques mois totalement imposée dans nos vies, le secteur de la santé a été particulièrement touché par ces nouvelles pratiques.
En lien avec des experts du sujet, dont Florence Gaudry Perkins, nous nous sommes non seulement intéressés aux enjeux conceptuels, techniques, scientifiques et éthiques, mais aussi, comme vous le verrez dans cette note, aux enjeux de gouvernance mondiale de la santé numérique.
 
Comme à l’accoutumée, vous trouverez à la fois dans cette sélection des liens vers les documents de référence, notamment la stratégie 2020-2025 des Nations Unies, le rapport de la Broadband Commission, la dernière édition du Global Innovation Index et des articles scientifiques, comme ceux de la Commission conjointe Lancet / Financial Times « grandir dans un monde numérique ».
La télémédecine et l’intelligence artificielle occupent évidemment une place particulière dans cet ensemble, en portant à la fois un regard sur les pays de l’OCDE, et sur les spécificités des pays à revenus limités.
 
Adoptant une définition large, qui envisage la santé numérique comme le recours aux technologies numériques à des fins sanitaires, nous avons sélectionné une série d’exemples concrets d’utilisation d’outils numériques :

  • Dans le domaine de la E-santé : systèmes d’information, dossiers médicaux informatisés des patients, etc.
  • Dans le domaine de la Télésanté : consultations à distance notamment dans le cadre de la santé mentaleapplications mobiles, télésurveillance, dispositifs connectés (permettant par exemple le suivi des nouveaux nés sous des couveuses connectées)
  • Dans le domaine de l’exploitation des données de santé (big data et data mining) et de l’intelligence artificielle pour la santé 

Enfin, nous vous invitons à réfléchir aux enjeux éthiques posées par l’utilisation du numérique en santé : Comment s’assurer que les données de santé ne seront pas utilisées à des fins de contrôle social et sanitaire ? Quelles stratégies internationales mettre en place pour réguler et évaluer l’utilisation du numérique en santé ? La « médecine 5P » (préventive, personnalisée, prédictive, participative et basée sur les preuves) n’est-elle qu’un discours ? Comment répondre à la demande démocratique (et légitime) de contrôle des technologies numériques ? Comment finalement contrôler notre espace numérique et nous assurer que la santé numérique participe bien à un renforcement du pouvoir des patients sur leur propre santé ? En bref, comment parvenir à ce que Claude Kirchner et Jérôme Perrin appellent un « numérique fraternel » ?

Téléchargez notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Décembre 2021


Revue de presse – Inégalité de l’accès aux vaccins Covid (Octobre 2021)

Cette revue de presse sera consacrée ce mois à la question centrale de l’inégalité de l’accès aux vaccins Covid dans le monde.

Alors que le vaccin est considéré comme étant le principal pilier de la réponse à la pandémie, seulement 8,93% de la population africaine a reçu au moins une dose (contre 49,6 % en moyenne dans le monde au 2 novembre 2021). Ce décalage est inacceptable, tant sur le plan moral que sur le plan épidémiologique. 
 
Les articles que nous avons sélectionnés pour vous portent évidemment sur les enjeux financiers de l’accès aux vaccins (à noter par exemple une réflexion de Suerie Moon sur la création de fonds internationaux dédiés) mais également sur ses enjeux politiques (comment lutter contre le « nationalisme vaccinal », s’assurer que le vaccin ne sera pas un objet d’influence ou de chantage géopolitique, et que les promesses de dons de vaccins faites par les décideurs des pays riches seront suivies de livraisons aussi importantes qu’annoncées).                                             
 
Sur cette question comme sur d’autres, la crise Covid est un puissant révélateur d’inégalités. La fragilité des systèmes de santé est également un frein à l’accès aux vaccins. Des questions matérielles aussi basiques que l’accès à des seringues ou la gestion des dates de péremption peuvent être des freins importants à la vaccination. Alice Desclaux et Khoudia Sow ont également montré au Sénégal que l’imprévisibilité de l’accès aux vaccins peut alimenter l’hésitation vaccinale dans certains contextes.

Ces questions sont complexes et il faut absolument se garder des raisonnements simplistes et caricaturaux qui opposent l’accès aux vaccins pour les pays à ressources limitées et l’appel à une injection de rappel (troisième dose scientifiquement justifiée en raison de l’âge ou des comorbidités des populations ciblées), dans les pays dont la population est déjà largement vaccinée (cf. notre tribune dans le Monde).
 
Certains de ces articles reviennent en particulier sur les enjeux liés à la production des médicaments, évoquant notamment la nécessité de lever les brevets, d’imposer plus de transparence de la part des laboratoires ou encore l’importance d’une production pharmaceutique plus également répartie dans le monde, notamment dans les pays à revenu limité (la mise en place de la première plateforme de transfert de technologie de vaccins à ARN messager, en Afrique du sud est une belle avancée en la matière).
 
L’enjeu est évidemment de répondre à l’urgence sanitaire d’aujourd’hui, tout en nous préparant aux défis vaccinaux de demain, et vous trouverez également dans cette sélection quelques pistes identifiées par plusieurs panels de haut niveau (celui qui a été mis en place par l’OMS, et celui qui vient de présenter ses conclusions au G20).
 
L’accès aux vaccins pour tous n’est pas seulement une question de solidarité ou de justice morale, elle est aussi le meilleur moyen que nous avons de lutter contre l’apparition de nouveau variants et de nous protéger collectivement contre le virus.

Téléchargez notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Octobre 2021


Revue de presse – Covid-19 et conséquences sur le genre (Eté 2021)

En écho au Forum Génération Égalité qui s’est tenu à Mexico en mars et à Paris du 30 juin au 2 juillet 2021, nous vous proposons une revue de presse estivale (juillet-août) consacrée aux conséquences de la pandémie de Covid-19 envisagées au prisme du genre.

Dès le printemps 2020, il apparaît que les femmes payent un plus lourd tribut que les hommes à l’épidémie. Plusieurs facteurs sont d’emblée identifiés : une plus grande exposition des femmes au virus du fait de leur sur-représentation dans les milieux de la santé et des services et, comparativement aux hommes, une proportion plus grande de femmes affectées par les pertes d’emploi liées à la pandémie.

Un an plus tard, le constat reste de mise, et il n’y a bien que sur le plan médical que les femmes s’avèrent moins durement touchées par le Covid-19 que les hommes. Dans le domaine social et économique, l’ampleur des conséquences de la pandémie sur les femmes s’avère majeure. Au niveau macro, le World Economic Forum estime dans son étude annuelle parue en avril 2021 que la crise sanitaire a retardé de plus d’une génération le temps nécessaire pour parvenir à l’égalité femmes-hommesUne étude de la Fondation des femmes détaille, dans le cas français, les différentes séquences temporelles et leurs impacts pour les femmes en termes de division du travail domestique et éducatif, d’égalité professionnelle, de capacité ou non à adapter l’activité professionnelle, de perte d’emploi et de ses conséquences différenciées en fonction de l’existence ou non d’une protection sociale.

Si ces études s’étoffent à propos des pays à revenus élevés, elles demeurent à ce jour encore relativement rares pour les pays à ressources limitées. Les études existantes montrent qu’en Amérique Latine et dans les Caraïbes, les femmes ont été plus vulnérables que les hommes aux changements du marché du travail induits par la pandémie. En effet, elles occupaient – et continuent d’occuper – une plus grande proportion des emplois dans le secteur informel et/ou dits de « première ligne », c’est-à-dire nécessitant des interactions en face à face, avec moins de possibilité de travail à distance, tels que le commerce, les soins aux personnes ou le tourisme. De plus, elles ont été soumises à une charge de travail domestique accrue, la garde et le soin des enfants et des dépendants leur revenant dans l’écrasante majorité des cas.

En Afrique, la pandémie s’est traduite par de fortes perturbations des services et soins concernant spécifiquement les femmes : fermeture de nombreux centres de santé maternelle et ruptures d’approvisionnement en contraceptifsperturbation des services de prévention du VIHdiminution considérable des taux de scolarisation des filles et des jeunes fillesaugmentation des violences physiques et des violences sexuelles faites aux femmes, entre autres. Comme le montre une étude réalisée en 2021 au Maroc, ces difficultés se sont cumulées, touchant le travail, majorant le travail domestique et exposant davantage les femmes aux violences.

La question des effets de la riposte et des plans de relance économique sur ces inégalités de genre se pose donc actuellement avec force. À cet égard, il convient de tirer les enseignements d’épidémies passées. Celles de Zika et d’Ebola ont ainsi montré que les ripostes n’avaient pas pris en compte les inégalités structurelles de genre, et qu’elles avaient finalement contribuer à les aggraver. Il y a, sur ce plan, beaucoup à faire, comme le montre le « Covid-19 global gender response tracker« , qui propose un monitoring des mesures prises par les gouvernements en réponse à la pandémie, en soulignant celles qui prennent en compte la dimension du genre.

Il faudrait sans doute aller encore plus loin. Pour appréhender de manière fine les conséquences de la pandémie et concevoir des plans de relance pertinents, il conviendrait de ne pas réduire le genre à la binarité hommes/femmes, et d’adopter un prisme intersectionnel, autrement dit de chausser des lunettes qui prennent en compte les différents rapports sociaux – de genre, de « race, » de classe, d’âge, liés à la migration, entre autres – et les vulnérabilités spécifiques que leurs articulations définissent. Un point que nous avions déjà évoqué dans une note co-écrite avec Nathalie Bajos sur la santé sexuelle et les inégalités sociales au prisme du genre. Pour élaborer et mettre en œuvre des politiques qui contrecarrent l’aggravation des inégalités, l’enjeu principal n’est en effet pas tant d’identifier quel groupe est le plus affecté, mais d’appréhender comment les différents groupes sont affectés et de décrypter les mécanismes à l’œuvre dans la fabrique de ces effets différenciés. Des questions qui devraient aussi, du reste, trouver leur place dans les plans de préparation aux futures pandémies, et de manière plus générale dans les politiques de santé publique et de santé mondiale.

Nous espérons que cette sélection, regroupant articles de presse, articles scientifiques et rapports, vous permettra d’avoir une vision plus claire des questions de santé mondiale.

Téléchargez notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Eté 2021


Revue de presse – La santé comme Bien Public Mondial (Mars 2021)

Nous avons décidé de consacrer cette revue de presse à la notion de santé comme bien public mondial. Si l’expression n’a jamais été autant utilisée, qu’entend-on exactement par ces mots ?  Si les fondements théoriques de ce concept viennent de l’économie politique, le concept est aujourd’hui largement utilisé, sans que cette notion soit forcément claire pour tous.

Pour commencer, nous vous proposons quelques articles présentant des éléments de définition, les enjeux conceptuels de cette notion lorsqu’elle est appliquée à la santé et au développement et enfin ses difficultés d’opérationnalisation dans le champ actuel de la gouvernance en santé mondiale.

Le concept résonne en tous cas particulièrement de nos jours face à la crise de la Covid-19. Nous avons sélectionné une série d’articles abordant la thématique du vaccin contre la Covid-19 au prisme de ce concept. Les auteurs font état du décalage entre des discours politiques et institutionnels promouvant les vaccins comme biens publics mondiaux et les réalités observées concernant leur production et leur distribution.

Enfin, vous trouverez des articles qui élargissent cette notion de bien public mondial aux produits pharmaceutiques dans leur ensemble, ou la mobilisent autour de l’insuline.

Nous espérons que cette sélection, regroupant comme chaque mois des articles de presse et des articles scientifiques, vous permettra d’avoir une vision plus claire des questions de santé mondiale.

Téléchargez notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Mars 2021


Revue de presse – Généraliste (Février 2021)

Nous vous proposons ici une revue de presse généraliste.

Parmi les évènements internationaux qui ont marqué les dernières semaines, il y a bien évidemment l’élection de Joe Biden à la tête des États-Unis : quel impact ce changement à la Maison-Blanche aurait-il sur la santé mondiale ? En supprimant la règle du « global gag rule » qui empêchait les ONG financées par le gouvernement américain de s’investir sur des projets liés à l’avortement, le nouveau président pose un geste symbolique fort. Nous avons également sélectionné pour vous un entretien absolument édifiant avec Tony Fauci, qui raconte son expérience de conseiller de Donald Trump et plusieurs articles sur l’impact géopolitique de cette élection et sur les conditions posées au retour des États-Unis à l’OMS.

L’OMS a également été l’objet de nombreuses réflexions ces dernières semaines, à propos du lancement d’une « Fondation OMS » chargée de mobiliser de nouveaux financements, à propos de la réforme possible de l’organisation onusienne (Olivier Nay propose quelques pistes concrètes), ou encore à propos de la présentation des résultats intermédiaires du Panel de haut niveau chargé d’évaluer la réponse internationale à la Covid.

Nous partageons avec vous un rapport OMS « Braver la tempête » faisant la synthèse des financements dédiés aux ressources humaines pour la santé sur la période 2000-2018 et pointant les risques liés à la crise COVID.

Enfin, nous avons évidemment choisi pour vous quelques articles sur le vaccin, objet de tensions géopolitiques évidentes. Si plusieurs articles pointent la montée d’un scepticisme anti-vaccin en Afrique, nous avons également sélectionné pour vous quelques articles sur les enjeux d’accessibilité des pays à revenus intermédiaires, sur l’importance des noms que l’on donne aux différents variants, ou encore sur la notion de bien public commun.

Nous espérons que cette sélection, regroupant comme chaque mois des articles de presse et des articles scientifiques, vous permettra d’avoir une vision plus claire des questions de santé mondiale.

Téléchargez notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Février 2021


Revue de presse – One health (Janvier 2021)

Nous avons décidé de consacrer notre revue de presse de Janvier 2021 à l’approche One Health («Une seule santé »). Si cette approche, qui promeut une approche intégrée de la santé humaine, de la santé animale et de l’environnement, n’est pas nouvelle, la crise Covid la met au centre de l’attention, et nous invite à penser la santé autrement, en pointant particulièrement l’interdépendance entre le bien-être des hommes, celui des animaux et le respect des écosystèmes.

Nous avons évidemment sélectionné pour vous quelques articles théoriques sur ce concept né au début des années 2000, ainsi que des articles généraux, comme par exemple celui de Philippe Myers, présentant les enjeux et les grands principes de cette nouvelle approche, profondément multidisciplinaire.

Le changement climatique menace de saper les acquis des 50 dernières années en santé publique. Il renforce la proximité toujours plus grande entre les habitats humains et les animaux (qui perdent leurs habitats naturels) et nous avons pensé qu’il était intéressant de faire un focus particulier sur les zoonoses, ces maladies transmises de l’animal à l’homme. Vous pourrez notamment lire un entretien avec Didier Sicard et plusieurs articles montrant la montée en fréquence et en puissance de ces zoonoses.

Nous partageons également avec vous quelques documents de référence des organisations internationales impliquées sur ces questions (PNUE, OIE, OMS et FAO), le dernier rapport du GIEC et quelques initiatives, internationales ou françaises, en lien avec ces questions (le Lancet Countdown, l’Initiative Prézode, l’approche OSH). Les choses sont en train de bouger, comme en témoigne l’ouverture du mandat de l’ANRS aux maladies infectieuses émergentes.

Il nous a semblé également important de creuser les aspects opérationnels de cette approche, qui reste pour le moment très conceptuelle pour la majorité d’entre nous. Nous avons donc sélectionné quelques articles ou documents proposant des pistes concrètes de mise en œuvre, notamment un guide de Vétérinaires sans frontières, un cadre opérationnel de la Banque mondiale, ou encore quelques articles sur la manière dont les hôpitaux, par exemple peuvent devenir « verts ».

À la fin de ce chapitre, nous évoquerons enfin d’autres enjeux : les résistances anti microbiennes, les mesures d’adaptation ou d’atténuation des risques liés au changement climatique, les enjeux liés à l’alimentation, le bilan des accords de Paris, la mise en place prochaine d’un conseil d’experts de haut niveau « One health » en France ou encore le dernier rapport sur le développement humain qui intègre désormais des indicateurs liés à l’environnement.

Nous espérons que cette sélection, regroupant comme chaque mois des articles de presse et des articles scientifiques, vous permettra d’avoir une vision plus claire des questions de santé mondiale….

Toute l’équipe de Santé mondiale 2030 vous souhaite une très belle année 2021.

Téléchargez notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Janvier 2021


Revue de presse – Europe et santé mondiale (Décembre 2020)

À l’occasion de la diffusion de notre note politique sur l’axe franco-allemand de la santé mondiale, nous avons décidé de faire de l’Europe le thème central de cette revue de presse. La Santé est, comme vous le savez, traditionnellement du ressort des États membres mais la crise Covid pourrait faire évoluer cet état de fait. Quels enjeux au niveau européen et quelles nouvelles prérogatives pour l’Union européenne en matière de santé ? Les articles et liens que nous avons sélectionnés pour vous en cette fin d’année devrait vous permettre d’avoir une vision plus claire et plus globale de ces questions, parfois très techniques.

Vous trouverez d’abord dans cette sélection plusieurs liens portant sur les enjeux sanitaires européens. Vous pourrez notamment découvrir la dernière étude de l’OCDE sur la santé des européens ou encore une réflexion sur les enjeux européens de l’accès aux médicaments avec une analyse de la place de l’Europe dans le marché pharmaceutique mondial.

À propos de la fameuse « Europe de la santé » dont on parle beaucoup en ce moment, plusieurs articles reviennent sur les dispositifs ou initiatives communes déjà existantes en matière de santé au niveau européen, et sur les récentes propositions de la commission européenne. Nous avons sélectionné pour vous plusieurs réflexions en liens avec ces questions, de chercheurs français, mais aussi hollandais, anglais ou allemands, avec par exemple une note d’Ilona Kickbusch et de Christian Franz appelant à l’élaboration d’une véritable stratégie européenne en matière de santé mondiale. Plusieurs articles reviennent également sur les enjeux de la présidence allemande du conseil de l’Union européenne (qui se terminera dans quelques jours, à la fin de ce mois de décembre), et dans la continuité de laquelle devrait s’inscrire la présidence française de l’UE à venir, au premier semestre 2022.

Nous vous proposons un focus spécifique sur l’Allemagne, pays européen particulièrement impliqué dans le domaine de la santé mondiale. Cette revue de presse est à la fois l’occasion de (re)parcourir le traité d’Aix la Chapelle, signé en janvier 2019 pour renforcer la coopération entre la France et l’Allemagne, mais aussi de revenir sur la dernière édition du World Health Summit, conférence annuelle franco-allemande sur la santé, ou encore de découvrir la toute nouvelle stratégie allemande en santé mondiale.

Nous nous sommes également intéressés à la question de l’aide en santé des pays européens, qu’il s’agisse de faire le point sur l’atteinte de l’engagement de 0,7% du RNB consacré à l’aide au développement par les pays européens (étude « Aidwatch 2020» de la plateforme européenne CONCORD) ou de comprendre les priorités et circuits de financement des dix premiers pays européens contributeurs en matière d’aide au développement (Graduate Institute).

Enfin, nous vous proposons une sélection d’articles ou de liens pourtant à la fois sur la dynamique de l’épidémie de Covid en Europe (avec les cartes interactives de l’OMS et de l’ECDC) et sur la réponse des Etats membres, avec le « Health System response monitor » qui centralise des informations sur la manière dont les différents pays européens ont répondu à la crise. Particulièrement attentifs aux questions de démocratie sanitaire, le lancement d’une initiative citoyenne européenne (« Right to cure ») sur l’accès des européens aux produits de santé, a également retenu notre attention ce mois.

Téléchargez notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Décembre 2020


Revue de presse – Covid -19 et démocratie sanitaire (Octobre 2020)

Si la pandémie de Covid-19 reste le thème central de cette revue de presse, nous avons choisi de l’aborder selon l’angle spécifique de la démocratie sanitaire, thème sur lequel notre think tank travaille depuis quelques mois, comme vous le savez : comment faire entendre l’importance du débat et de la concertation dans un contexte de crise tel quel celui que nous traversons actuellement ? Quelle place pour la société civile, pour les associations de patients, pour les usagers du système de santé ou tout simplement pour les citoyens ?

Nous avons d’abord le plaisir de partager avec vous notre note bleue « L’inclusion et la participation de toute la société », que vous pouvez télécharger directement ici, ainsi qu’une série d’articles sur ce thème, écrit par différents membres de notre think tank, comme Olivier Nay, Jean-François Delfraissy, Françoise Barré-Sinoussi, Louis Pizarro ou encore Annabel Desgrées du Lou.

Vous trouverez ensuite des textes fondateurs de la démocratie sanitaire depuis la charte de Denver de 1983 et le principe GIPA d’implication des patients séropositifs à la loi française du 4 mars 2002. Nous avons également sélectionné pour vous quelques guides et documents de référence sur la mise œuvre des grands principes participatifs : un e-book sur la démocratie sanitaire coordonné par Didier Tabuteau en partenariat avec SciencesPo, le guide des représentants des usagers de France Asssoc Santé et une fiche technique de la Haute Autorité de Santé sur les retours d’expériences des usagers face à l’épidémie.

En complément de plusieurs appels aux décideurs, et des avis du CCNE, du Conseil scientifique, ou de la Convention Nationale de la Santé portant sur ce thème, plusieurs articles du Lancet, de BMJ, de The Conversation ou du Monde font le point sur l’intérêt d’impliquer la société civile, les usagers, ou les citoyens dans la réponse à la crise. Vous pourrez également écouter l’audition sénatoriale des représentants des associations de patients.  
Nous espérons que cette sélection, regroupant comme chaque mois des articles de presse et des articles scientifiques, vous permettra d’avoir une vision plus claire des questions de santé mondiale.

J’en profite également pour partager avec vous le lien vers le streaming de la conférence que nous avons organisé le 29 septembre dernier avec l’AFD : « Repenser l’implication du Fonds mondial pour renforcer les systèmes de santé », ici , ainsi que la synthèse de l’étude menée par Anne Bekelynck dans ce cadre, disponible ici.

Téléchargez notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Octobre 2020


Revue de presse – Publications du think tank (Juin 2020)

Le premier semestre 2020 a été particulièrement dense pour notre groupe de réflexion et la sélection que nous vous avons proposé en juin était essentiellement une revue de presse « maison », reprenant ce que nous avions produit en tant que think tank ces dernières semaines, ou ce que nos différents membres ont pu écrire, en lien avec nos réflexions collectives sur la crise Covid.

La question de la gouvernance mondiale de la santé est évidemment un sujet central de cette revue de presse. Nous avons notamment publié une tribune dans le Monde (« L’OMS que nous voulons pour demain »), puis un commentaire dans The Lancet, (« The WHO we want »). Vous trouverez également dans cette sélection des entretiens de Michel Kazatchkine (sur France Culture), de François Dabis (sur France Inter), une tribune de Stéphanie Tchiombiano et Auriane Guilbaud dans Libération ou encore un article de Paul Benkimoun sur les atouts et faiblesses de l’OMS pour faire face à la crise Covid (dans Le monde évidemment)

Toujours sur ce même thème, nous vous proposons de voir (ou de revoir J) notre audition auprès de la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale et nous vous invitons à suivre un webinar intitulé « Faut-il repenser la santé globale après la pandémie Covid-19 ? » avec François Dabis et Marie-Paule Kieny, dans le cadre des séminaires de l’ISPED.


La question de la démocratie sanitaire aura également été au cœur de nos réflexions ces dernières semaines, et nous partageons avec vous une note rédigée à l’initiative de Jean-François Delfraissy intitulée « L’inclusion et la participation de toute la société́ à la réponse au Covid-19 ». Vous trouverez aussi sur ce thème une tribune commune d’Olivier Nay et de Louis Pizarro sur la place de la société civile dans la gestion de la crise Covid, et plusieurs articles communs d’Olivier Nay et d’Annabel Desgrées du Loû sur l’importance de la communication en temps de crise.  Enfin, nous partageons avec vous une interview d’Olivier Nay pour le programme « Pass the MIC » de One, quelques un de ses articles sur les risques liés au Covid pour nos libertés individuelles (dans le Lancet et la revue AOC), ainsi qu’un entretien avec Jean-François Delfraissy pour le Journal du Sida (et un beau portrait de lui dans Libération).
 
Nous espérons que cette sélection, regroupant comme chaque mois des articles de presse et des articles scientifiques, vous permettra d’avoir une vision plus claire des questions de santé mondiale.

Téléchargez ici notre revue de presse : Quoi de neuf en santé mondiale ? Juin 2020


Revue de presse – Genre et santé (Mars 2020)

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, nous avons choisi de dédier notre revue de presse de mars 2020 aux questions de genre et d’inégalités femmes-hommes.

En matière de santé, femmes et hommes ne sont pas égaux, comme vous le savez. Les différences biologiques sont loin d’être seules en cause. Nous avons sélectionné pour vous plusieurs articles portant sur l‘impact des représentations sociales liées au genre féminin ou masculin sur l’attitude des patients eux-mêmes, du corps médical et même des chercheurs.

Vous trouverez notamment dans cette sélection plusieurs notes de synthèse de l’OMS, les deux séries « Advancing women in science, medicine and global health », et « Gender equality, norms and health » du Lancet, une collection de capsules vidéos élaborées par l’Inserm et plusieurs articles sur les stéréotypes de genre en matière de santé.

Nous avons également choisi pour vous un article sur la nécessité d’une médecine différenciée, pleinement adaptée aux besoins des hommes et des femmes, un texte de Didier Fassin portant sur ce qu’il appelle « l’inscription dans les corps des inégalités sociales de genre », la liste des 200 femmes francophones leaders en santé mondiale de Women in Global Health et un article sur l’importance de la documentation systématique des différences liées au genre dans la recherche et la médecine. 

Ensuite, en préparation du Forum « Génération Égalité » (7 au 10 juillet 2020), nous vous proposons de revenir sur les principaux textes internationaux qui ont marqué la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes, du protocole de Maputo sur les droits des femmes à disposer de leur corps à la conférence de Pékin (dont nous fêterons bientôt les 25 ans), en passant par les Conférences internationales sur la population et le développement (CIPD) du Caire et de Nairobi. Vous trouverez également dans cette sélection quelques documents de référence sur la « diplomatie féministe » et sur la stratégie française pour l’égalité femmes-hommes du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères.

Nous espérons que cette sélection regroupant comme chaque mois des articles de presse et des articles scientifiques participera à stimuler la réflexion de notre « communauté Santé mondiale » sur ces (importantes) questions.

Je profite enfin de cette revue de presse pour vous transmettre le premier numéro de notre nouvelle série : « Éclairages sur la santé mondiale ». L’idée de cette série est non seulement d’approfondir à chaque fois un concept, une stratégie, un enjeu de santé mondiale, mais aussi de donner la parole à des experts ou personnalités extérieures au think tank, invités à participer à nos réflexions. Nathalie Bajos, en complicité avec Annabel Desgrées du Loû, nous a fait le plaisir d’accepter cette première invitation sur les questions de santé sexuelle et d’inégalités sociales en santé au prisme du genre.

Téléchargez notre revue de presse ici : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Mars 2020


Revue de presse – Sécurité sanitaire (Février 2020)

Notre revue de presse de février 2020 est consacrée aux crises sanitaires internationales.

Nous avons sélectionné quelques articles sur l’émergence et la gestion des épidémies en général, tout en faisant bien sûr un focus sur le coronavirus « 2019 SARS-Cov-2 » (surnommé « COVID-19 »), comme vient de le baptiser l’OMS. 

Vous trouverez notamment plusieurs articles expliquant les facteurs d’émergence des épidémies et l’importance des techniques d’analyse génétique des virus, pour mettre au point des tests de diagnostic et de traitement efficaces.

Pour mieux appréhender les enjeux de la crise actuelle, nous nous sommes dits qu’il était intéressant de remettre en perspective le coronavirus avec d’autres épidémies, comme l’épidémie de grippe espagnole de 1918, le SRAS de 2003, ou encore la crise Ebola.

Enfin, nous avons sélectionné une série d’articles et de documents expliquant la façon dont la communauté internationale gère ces épidémies. Il y sera évidemment question du Règlement sanitaire international (2005), et de l’équipe OMS chargée de sa mise en œuvre, mais vous trouverez également quelques explications sur le réseau international d’alerte et d’action en cas d’épidémies (GOARN), sur le rôle du bureau OMS de Lyon (qui est spécifiquement dédié à ces questions) et sur le réseau mondial des chercheurs qui s’est constitué pour réagir à ces situations d’urgence (le GLOPID-R).

Nous espérons que cette sélection (forcément réductrice !), regroupant comme chaque mois des articles de presse et des articles scientifiques vous permettra d’avoir une vision plus claire des questions de sécurité sanitaire internationale.

Téléchargez la revue de presse ici : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Février 2020


Revue de presse – Rétrospective 2019 (Janvier 2020)

Cette revue de presse est une rétrospective de l’année 2019. Quels événements, quelles avancées, quels nouveaux enjeux de santé mondiale devons-nous retenir de l’année 2019 ?

Au-delà de la conférence de reconstitution du Fonds mondial, qui restera pour nous l’événement majeur de cette année 2019, nous souhaitons revenir avec vous sur les principaux enjeux sanitaires qui auront marqué l’année : les difficultés opérationnelles de la lutte contre l’épidémie d’Ébola en RDC bien sûr, mais aussi la résurgence de la rougeole, le double fardeau de la malnutrition, et l’importance des effets du changement climatique sur la santé.

L’année 2019 a été émaillée de moments importants en termes de gouvernance de la santé mondiale, notamment l’adoption d’une déclaration politique de haut niveau sur la couverture universelle en santé, l’arrivée d’une nouvelle directrice à la tête de l’ONUSIDA ou encore la mise en place d’un fonds multipartenaire pour lutter contre les résistances antimicrobiennes.

Plusieurs avancées en matière d’accès aux médicaments sont également à retenir pour 2019 : le lancement du tout premier programme OMS de préqualification de l’insuline, la préqualification d’un vaccin anti Ébola ou encore l’adoption d’une « résolution transparence » par l’Assemblée mondiale de la santé, invitant les États-membres à renforcer le partage public des informations sur les prix des médicaments.

Nous retiendrons également de cette année l’annonce de la mise en place d’une « Académie OMS » à Lyon, futur lieu de formation pour le personnel de l’agence onusienne mais aussi pour des cadres de santé.

Enfin, nous souhaitons partager avec vous nos productions de l’année 2019, sur le Fonds mondial, sur la Commission santé de l’Union européenne, sur l’utilisation préoccupante des tisanes d’Artemisia, sur Onusida, ou encore sur le dispositif institutionnel français en matière de santé mondiale, Dans cette dernière, nous proposons la création d’une alliance française de la santé mondiale, regroupant l’ensemble des acteurs investis sur le sujet. Ce sera notre vœu pour l’année 2020 !

Nous espérons que cette sélection (forcément réductrice !), regroupant comme chaque mois des articles de presse et des articles scientifiques vous permettra de porter un regard d’ensemble sur l’année 2019.

Téléchargez la revue de presse ici : Quoi de neuf en santé mondiale ? – Janvier 2020