Team Group : Membre

Paul Benkimoun

Après avoir exercé pendant cinq ans comme médecin en centre de protection maternelle et infantile en Seine-Saint-Denis (La Courneuve), Paul Benkimoun s’est tourné vers le journalisme médical à plein temps à partir de 1988. Il a travaillé dix ans dans la presse médicale avant de rejoindre la rédaction du quotidien Le Monde en 1999 comme rédacteur spécialisé dans les questions de santé. Outre l’actualité, il y couvre notamment les épidémies et pandémies – en particulier celle du VIH/sida -, ainsi que les questions de santé mondiale.

Depuis 2006, Paul Benkimoun exerce une activité d’enseignant universitaire. De 2006 à 2015, il a occupé un poste de professeur associé à l’Université Bordeaux Ségalen (2006-2015), qui comprenait des enseignements dans le cadre du master « Histoire, philosophie et médiation des sciences » ainsi que dans le parcours de préparation aux concours des écoles de journalisme à l’IEP de Bordeaux. Depuis 2010, il est responsable du volet « Communication sur les risques liés aux médicaments » au sein du master européen en e-learning Eu2P « European program in Pharmacovigilance and in Pharmacoepidemiology » (enseignement en anglais) qui a été impulsé par l’Université de Bordeaux. S’y ajoutent des interventions à Sciences Po Paris et au CNAM.

Paul Benkimoun est l’auteur de plusieurs livres dans le domaine de la médecine ou de la santé, de même que dans celui du jazz. Parmi ses ouvrages figure « Morts sans ordonnance », qui relatait la bataille mondiale pour l’accès aux médicaments, culminant dans la Déclaration de Doha adoptée par l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Stéphanie Tchiombiano

Diplômée en science politique et en santé publique, Stéphanie Tchiombiano est maîtresse de conférences associée dans le département de science politique de Paris 1 Panthéon Sorbonne. Elle est la coordinatrice pédagogique du Master « Développement et Aide humanitaire ».

Elle a travaillé pendant plus de quinze ans dans le domaine de la santé en Afrique de l’ouest.  Elle a d’abord, et pendant huit ans, été déléguée de la Croix-Rouge Française (Niger, Togo, Mali, Tchad, Burkina Faso). Elle a notamment participé à la mise en place de plusieurs centres de traitement ambulatoire (CTA). Elle a ensuite été cheffe de mission pour l’ONG Solthis, au Niger, au Mali et en Guinée, pendant huit autres années, pendant lesquelles elle a essentiellement travaillé sur l’accès aux antirétroviraux pour les patients séropositifs et le renforcement des systèmes de santé. Elle a passé ensuite trois années au sein de FEI / Expertise France, pour l’Initiative 5% sida tuberculose et paludisme, dont elle a été la coordinatrice.

Elle partage aujourd’hui son temps entre l’enseignement universitaire et la coordination du think tank « Santé mondiale 2030 ».

Olivier Nay

Olivier Nay est professeur de science politique à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, rattaché au Centre d’études et de recherches administratives politiques et sociales (CNRS 8026).  Il y dirige le programme de Master 2 « Développement et Action humanitaire ». Il est également visiting professor à Columbia University en 2018 (New York).

Il fût conseiller principal auprès du Coordonnateur mondial de la lutte contre le sida à l’UNESCO, en partenariat avec le Programme ONUSIDA (2003-07).

Olivier Nay a été membre de l’Institut universitaire de France (2008-12), président de la section de science politique du Conseil national des universités (2009-2015) et vice-président de la commission permanente du Conseil national des universités (2011-15), vice-président de l’Association française de science politique (2010-16). Il est actuellement membre du comité exécutif de l’Association internationale de science politique.

Il est l’auteur de nombreuses publications scientifiques sur les organisations internationales, les politiques d’aide au développement et la production des normes internationales relative au développement.

Page 2 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén