Newsletter-mars 2019 : Quoi de neuf en santé mondiale ?

santé mondiale 2030
Crédit : Santé mondiale 2030

Comme chaque mois, retrouvez notre lien scoop it sur les actualités de santé mondiale : https://www.scoop.it/t/sante-mondiale

Ce mois-ci, notre revue de presse n’est pas dédiée à une thématique spécifique et porte sur l’ensemble des enjeux de la santé mondiale.

Nous avons sélectionné pour vous une série de 4 articles sur les aspects économiques et financiers de la santé. Vous pourrez découvrir le rapport de l’OMS analysant l’évolution des dépenses en santé dans le monde, un article du Devex sur la mise en place du fonds EndHep2030 pour lutter contre les hépatites virales, l’annonce du Royaume Uni qui va accueillir la prochaine conférence de reconstitution de GAVI, et enfin un article revenant sur la réunion santé des chefs d’État africains, en marge du sommet de l’Union Africaine,  qui a souligné la nécessité pour les États de financer davantage le secteur de la santé (La tribune Afrique).

Quelques jours après la journée mondiale de la femme , nous avons également sélectionné pour vous 2 articles de la passionnante série du Lancet consacrée à l’égalité entre les femmes et les hommes en science, en médecine et dans la santé mondiale. Le premier promeut un « agenda de recherche et une méthodologie féministe ». Le deuxième, écrit par Richard Horton, présente ce qu’il appelle un échec mondial inexcusable : l’absence de véritable prise en compte des questions de genre par les acteurs de la santé mondiale.

Pour compléter cette sélection, nous vous soumettons un article présentant les enjeux de la mise en place par l’OMS d’un Index de la Couverture universelle en santé permettant d’évaluer son avancée dans le monde (The Lancet) et un autre sur la télémédecine et les difficultés qu’elle rencontre dans sa mise en place sur le terrain (The conversation).

Enfin, nous partageons avec vous deux appels à changer notre vision de la recherche : pour davantage de travaux interdisciplinaires sur le changement climatique, les migrations et la résilience des systèmes de santé (open for science) et pour prendre conscience de la vision encore trop coloniale de la santé mondiale (Harvard).

Très bon mois de mars à tous !